Andy Warhol, sa vie au-delà du mythe

Une icône du XXe siècle
Fils d’immigrés slovaques
Faire face à la chorée de Sydenham
Une enfance difficile
L'apprentissage d’un génie
Un enfant prometteur
Des études d’art
Une vie à New York
Les chaussures d'Andy Warhol
Une technique qui définit son style
La technique du dessin tamponné
Ses grands travaux
Musées et expositions
The Factory
Les
L'œuvre picturale d'Andy Warhol
Une froide réalité
Ses œuvres les plus célèbres : Campbell's Soup Cans
Ses œuvres les plus célèbres : Marilyn Monroe
Ses œuvres les plus célèbres : Mao Tsé-Toung
Ses œuvres les plus célèbres : Elvis Presley
Ses œuvres les plus célèbres : Banana
Ses œuvres les plus célèbres : Autoportrait
Ses œuvres les plus célèbres : Skulls
Ses œuvres les plus célèbres : Race Riot (
Ses œuvres les plus célèbres : portraits de célébrités
Ses œuvres les plus célèbres : Brillo Box
Andy Warhol et le septième art
La carrière cinématographique d'Andy Warhol
La filmographie d’Andy Warhol
La tentative d’assassinat d’Andy Warhol
Valérie Solanas
De lourdes conséquences
Des adieux précipités
Une vie documentée
Une icône du XXe siècle

C’est en cette belle année 2022 que sort sur Netflix “Le Journal d'Andy Warhol”, une adaptation sur petit écran de certains de ses “journaux”, publiés à titre posthume en 1989. Ces publications permettent aux curieux de fouiller dans la vie du roi du “Pop-art” afin d’y dénicher toutes sortes de secrets. Mais comment cet homme est-il devenu l'un des artistes les plus emblématiques du XXᵉ siècle et a-t-il marqué l'histoire de l'art ?

Fils d’immigrés slovaques

C'est le 6 août 1928 que nait Andrew Warhola (le véritable nom d'Andy Warhol), à Pittsburgh. Il est le troisième enfant d'un couple de Slovaques qui ont quitté leur pays à la recherche d'une vie meilleure, et se sont installés aux États-Unis.

Photo : Musée Andy Warhol à Pittsburgh (États-Unis)

Faire face à la chorée de Sydenham

L'enfance d'Andy Warhol ne fut pas de tout repos. Une maladie neurologique causée par une infection bactérienne provoquant convulsions et taches sur la peau lui laissera des marques. Il s'agit de la "danse de Saint-Guy", plus connue comme "chorée de Sydenham".

Photo : Musée Andy Warhol à Pittsburgh (États-Unis)

Une enfance difficile

Mais ce n'est pas uniquement la maladie dont il souffrait, l'obligeant à passer de longues périodes à l'hôpital, qui a façonné sa personnalité controversée. L'incompréhension de ses camarades de classe a joué un rôle dans la construction de l'artiste.

L'apprentissage d’un génie

C'est au cours de ces longues années d'isolement et de solitude qu'Andy Warhol a commencé à dessiner et à créer son monde à lui, qu'il représentera plus tard dans ses œuvres.

Un enfant prometteur

Très jeune déjà, le talent d'Andy Warhol est évident. Il sort diplômé de la Schenley High School à 17 ans, et remporte par la même occasion le Scholastic Art and Writing Award, une récompense scolaire dans les domaines de l'art et de la narration, le gage d'un avenir prometteur.

Des études d’art

Andy Warhol devait étudier l'enseignement de l'art à l'université. Mais il se tourne plutôt vers des études d'art commercial à l'université Carnegie Mellon, où il rejoint deux groupes artistiques : le club de danse moderne et la société des beaux-arts. Il a même été directeur artistique du magazine artistique étudiant "Cano".

Une vie à New York

Andy Warhol s'installe à New York après avoir obtenu son diplôme et y vit le reste de sa vie. C'est là qu'il commence à travailler dans l'art commercial et la publicité, et qu'il obtient le succès artistique pour lequel il est aujourd'hui connu.

Les chaussures d'Andy Warhol

Et soudain, la vie d'Andy Warhol commence à graviter autour des chaussures. Pas les siennes, mais celles des autres. Après avoir été chargé, à la fin des années 1940, par le magazine Glamour de concevoir des chaussures, il ira travailler pour la société de chaussures Israel Miller.

Une technique qui définit son style

À cette époque, Andy Warhol commence à imposer sa vision artistique au sein de son activité professionnelle. C'est dans ce contexte qu'il mettra au point la “sérigraphie”, la technique picturale qui définit son art et qui lui vaudra une renommée mondiale.

La technique du dessin tamponné

La technique du dessin tamponné est une technique qui consiste à appliquer de l'encre sur le papier puis à la sécher avant qu'elle ne sèche d’elle-même, un peu comme de la gravure, mais de manière plus rudimentaire. C'est ainsi qu'il a commencé à utiliser du papier calque et de l'encre pour réaliser des reproductions infinies de la même image, mais avec des couleurs ou des nuances différentes.

Ses grands travaux

Cette maîtrise du dessin moderne l'a également amené à travailler comme artiste publicitaire pour de prestigieux magazines américains tels que Vogue, Harper's Bazaar, Seventeen et The New Yorker.

Musées et expositions

Au début des années 1950, Andy Warhol débarque dans les galeries avant-gardistes. D'abord en 1952, à la Hugo Gallery de New York, où sa première exposition est organisée sous le titre "Fifteen Drawings Based on the Work of Truman Capote" (Quinze dessins basés sur l'œuvre de Truman Capote). Puis, au Musée d'Art Moderne de New York (MoMA), où une de ses œuvres apparaît dans une exposition collective. C'est le début d'une longue carrière, aux multiples expositions dans des galeries de renom.

The Factory

C'est vers 1962 qu'Andy Warhol créé "The Factory" au cinquième étage du 231 East 57th Street à New York, un atelier d'art ouvert jusqu'en 1984, d'où sont sorties les œuvres les plus connues de l'artiste et par lequel sont passées les "Warhol Superstars".

Les "Warhol Superstars"

De nombreuses célébrités du moment sont passées par "The Factory" pour travailler main dans la main avec celui qui était déjà le roi du "pop-art". David Bowie, Lou Reed, Mick Jagger, Nico, Ultraviolet, Velvet et, bien sûr, la grande muse de Warhol, Edie Sedgwick, sont quelques-uns des noms qui composent ce groupe des "Warhol Superstars".

L'œuvre picturale d'Andy Warhol

L'œuvre d'Andy Warhol se distingue par sa critique (ou peut être sa glorification ?) de la superficialité de la société de consommation américaine et de ses excès, tournant autour de sa technique du dessin tamponné et sur des éléments de la culture de masse, liés à la consommation ou aux médias qu’il ne manquait pas de souligner.

Une froide réalité

Mais Andy Warhol a aussi utilisé le dessin tamponné pour dépeindre des situations plus dramatiques de la vie réelle. Notamment le thème des bagarres, des accidents et des funérailles.

Ses œuvres les plus célèbres : Campbell's Soup Cans

Voici un exemple de sa critique de la société de consommation américaine. En 1962, Andy Warhol réalise "Campbell's Soup Cans", l'une de ses œuvres les plus connues, pour laquelle il reproduit 24 fois la même canette de soupe de tomate, toujours au même format.

Ses œuvres les plus célèbres : Marilyn Monroe

Dans son travail critique sur Hollywood, il met en scène l'actrice et, à partir d'une image originale et claire, peint un portrait à la ligne floue qu'il transforme avec des lignes et des couleurs variées. Dans cette collection de tableaux mythiques, Andy Warhol cherche à dénoncer l'hypocrisie d'Hollywood, qui détruit peu à peu l'image des stars qui ont fait son succès.

Ses œuvres les plus célèbres : Mao Tsé-Toung

Dans les années 60, alors que les États-Unis sont plongés en pleine guerre froide, on découvre dans la dernière œuvre d'Andy Warhol une dimension plus politique. Il s'agit d'une série de peintures sur le président chinois Mao Tsé-Toung. Si son art sera considéré comme une critique des dictatures communistes, il se peut qu'il ne s'agisse que d'un divertissement frivole et sans réelle portée critique…

Ses œuvres les plus célèbres : Elvis Presley

Les "huit Elvis", reste aujourd'hui encore l'une des œuvres les plus chères de l'histoire de l'art. L'une des séries les plus célèbres d'Andy Warhol, réalisée en 1963, fut vendue pour pas moins de 100 millions d'euros.

Ses œuvres les plus célèbres : Banana

Dans les années 60, l'artiste de Pittsburgh réalise une banane, qui sera utilisée pour la couverture du premier album du groupe "Velvet Underground", "The Velvet Underground & Nico". Il en deviendra même leur agent dans en 1965.

Ses œuvres les plus célèbres : Autoportrait

Andy Warhol a également utilisé sa propre image et la technique de la sérigraphie pour certaines de ses œuvres, comme "Autoportrait".

Ses œuvres les plus célèbres : Skulls

Les historiens associent la série "Skulls" de Warhol à la tentative de meurtre qu'il a subie. Le peintre réalise peu de temps après l'incident une série de crânes multicolores, dans son style iconique. La couleur vive de l'œuvre rompt avec l'image morbide représentée sur la toile.

Ses œuvres les plus célèbres : Race Riot ("Émeute raciale rouge")

"Race Riot" ("Émeute raciale rouge") fait écho aux affrontements raciaux qui ont eu lieu aux États-Unis en 1963. Cette série d'œuvres prend ses distances avec la culture pop associée à Andy Warhol, et traite une sombre réalité.

Ses œuvres les plus célèbres : portraits de célébrités

Parmi sa série sur les célébrités, on peut trouver des actrices comme Liz Tylor et Ingrid Bergman, représentée en nonne, des acteurs comme Arnold Schwarzenegger et même des chanteurs comme Prince.

Ses œuvres les plus célèbres : Brillo Box

Andy Warhol fait référence à la consommation, mais avec un style sculptural et non pictural. Il y représente une montagne de boîtes empilées, contenant des éponges à vaisselle.

Andy Warhol et le septième art

Mais Andy Warhol ne se contente pas de la peinture. Il expérimente également la réalisation de films, avec son partenaire, le réalisateur Paul Morrissey.

La carrière cinématographique d'Andy Warhol

En 1963, Andy Warhol débute dans le monde du cinéma. Au cours de sa carrière, il a recours à du contenu osé et à sa technique phare : la répétition.

Sur la photo : Andy Warhol (à gauche), avec le réalisateur Paul Morrissey (au centre).

La filmographie d’Andy Warhol

C'est ainsi qu'il réalisera, entre autres, "Baiser" en 1963, "Empire" en 1964, "Chelsea girls" en 1966, "Les amours d'Ondine" en 1967 et "Femmes en révolte" en 1970.

La tentative d’assassinat d’Andy Warhol

3 juin 1968. En ce jour fatidique, qui hantera Andy Warhol pour le restant de ces jours, l'artiste Valérie Solanas, une femme qui s'était rapprochée de lui pour lui soumettre son scenario de pièce de théâtre, essaie de l'assassiner à l'arme à feu. Il parviendra à échapper à la mort de peu.

Valérie Solanas

Par mégarde, l'artiste perd le document qu'elle lui avait envoyé. Il tente de se rattraper en offrant à Valérie Solanas un rôle dans "I, a Man", son dernier film. Mais la femme, furieuse, commence à lancer toutes sortes d'accusations et de menaces. Un jour, elle passe à l'acte, entre dans la "Factory" d'Andy Warhol avec un pistolet et ouvre le feu. L'artiste et le critique d'art Mario Amaya sont grièvement blessés, mais survivent.

De lourdes conséquences

Andy Warhol survit, mais souffre des répercussions le restant de ses jours. Une grande douleur afflige alors l'artiste, qui doit même subir, en 1987, une opération visant à lui retirer sa vésicule biliaire durement atteinte.

Des adieux précipités

Alors que tout semblait bien se passer, une brusque arythmie emporta Andy Warhol après cinq heures d'opération. Il n'était âgé que de 58 ans.

Une vie documentée

Si nous avons pu découvrir les "Diaries" d'Andy Warhol, et trente ans plus tard leur adaptation en un documentaire Netflix pour le 35e anniversaire de la mort de l'artiste, c'est notamment du fait de cette tentative de meurtre : après ces événements, Andy Warhol a décidé de documenter sa vie à travers un journal intime (“diary” en anglais) qui a été publié à titre posthume.

À lire également : L'artiste Banksy, engagé et mystérieux : toutes les théories sur son identité

Más para ti