Juan Carlos d’Espagne: du statut de monarque exemplaire à roi du scandale